Le snork. Comme diminutif de « snorkeling », version francisée et branchée. Pourquoi pas ? Comme je l’ai déjà écrit dans les pages de Tribu Snorkeling, peu importe l’appellation, seule compte la crique ensoleillée. Et justement, la crique en bas de chez moi fait les frais des grosses tempêtes de l’hiver : le système de collecte des eaux usées a subi de graves dégâts et désormais, tout se déverse directement dans le bassin du port. La digue, qui était un parcours de balade magnifique, très vivant, me semble désormais moins excitante. Je vais devoir me déplacer plus loin, même si j’ai un besoin pressent d’immersion. L’avenir va être à une consommation plus locale, que ce soit pour les tomates ou les loisirs. Il va falloir s’occuper avec davantage de soin de nos petites girelles ou du laminaire en bas de la maison : non plus pour un hypothétique intérêt commun mais pour notre plaisir égoïste. Finalement, il y a plus de chances que cela fonctionne. Au hasard de mes dernières lectures, j’apprends qu’une machine a été mise au point pour ausculter le sonar des dauphins échoués, que le poisson napoléon est menacé de disparition imminente, principalement à cause des aquariophiles, qu’EDF va tester des turbines sous-marines marémotrices, qu’un Grenelle de la mer est annoncé mais aussi que choisir le poisson que l’on mange va de plus en plus influer directement sur l’ambiance de notre terrain de snork habituel. Que ce soit à Perros-Guirec, Sanary ou aux Touamotou. Une nouvelle macabre, lundi matin : 200 baleines - pilotes échouées en Tasmanie ; au vu des images, la machine à ausculter aurait été un peu dérisoire. http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5h40_5HRNmUloXViuRyDh1xYxiRBg Pour terminer sur mon humeur du jour, singulièrement joyeuse, cet hiver froid qui tire à sa fin aura été une bénédiction pour la santé des huîtres et des oursins. Peut-être même que la température basse de l’eau, descendue jusqu’à 12 degrés ici en Corse, inhibera l’apparition des méduses cet été. Les méduses sont parfois moyennement snork.